It takes a village… Ou comment un élan de générosité incroyable de la communauté francophone a soutenu la famille Lepetit pendant leur passage.

Maintenant que Matéo est rentré chez lui, il est important de rendre hommage aux très nombreuses personnes de la région qui se sont mobilisés dans notre région pour aider la famille Lepetit.

Pot de départ Matéo 2016-04-16 032

Toutes les autres photos et vidéos de ce pot de départ et de remerciement sont ici.

Bien sûr, il est risqué d’essayer de remercier tout le monde mais nous allons quand même essayer de le faire le plus complètement possible, si ce n’est que pour donner une idée de l’élan de solidarité généré par Matéo et sa famille:

  • Près de 50 bénévoles au total se sont inscrits sur la liste pour proposer leur aide.
  • 40 de ces bénévoles ont préparés, durant ces 100 jours, près de 80 repas pour la famille. Ces repas ont eu un énorme impact car, après des journées très éprouvantes à l’hôpital, pouvoir rentrer à 20h ou plus tard à l’hôtel avec un bon petit plat, sans avoir à se soucier d’avoir à cuisiner après le stress et la fatigue de la journée leur retirait une autre source potentielle de stress
  • Des activités pour Lison et Evelyne afin de leur faire passer le temps (voir lui faire gagner un peu d’argent de poche): journées de ski à Snoqualmie (elle est en train de préparer son BTS de métiers de la montagne pour devenir monitrice de ski!), baby sitting, mais aussi un soutien pour lui permettre de trouver des cours d’ESL à moindre cout et relativement proche de l’hôtel. Séance relaxation chez le coiffeur (La Belle Vie salon avec Fatima), etc. (pardon à ceux que nous avons omis!)
  • Des prêts divers pour leur rendre la vie de tous les jours un peu plus vivable: vélo, DVD player portable, DVDs, jeux Xbox, Kindle, speaker, téléphones portables
  • Des invitations à diner pour les parents afin de les sortir des quatre murs de l’hôtel
  • Des activités pour Matéo, les rares moments où il n’était pas à l’hôpital, en particulier un visite mémorable de Microsoft (qui s’est conclue avec un cadeau d’une Xbox One “fully loaded” de jeux pour Matéo) organisée par Jean-Philippe, et un cours de cuisine particulier par Thierry Rautureau, le Chef in the Hat, délivré dans les cuisines de l’hôtel Talaris
  • Le consul de Seattle Jack Cowan, le consulat de San Francisco et la sénatrice de l’état de Washington, Maria Cantwell, qui ont oeuvré pour faire prolonger leur visa
  • Erik Wambre et Odeline Mateu pour leur travail lié à la conception de la vidéo d’explication que nous avions partagés il y a quelques semaines et eprise plusieurs fois par des sites et émissions en France. 
  • Un remerciement tout particulier à ce petit groupe coeur qui s’est relayé, jours après jours, pendant ces 100 jours, pour aider des heures durant (parfois toute la journée) en traduisant les informations et questions du staff médical pour la famille. Ces personnes ont passés parfois 2 à 3 heures dans les transports pour pouvoir être présentes pendant ces quelques heures ou lors des tournées des médecins . Ils ont apporté ce gros plus de ne pas seulement traduire mais de soutenir humainement la famille en apportant cette touche personnelle qui faisait toute la différence. Donc un énorme merci tout particulier à vous mesdames: Isabelle, Karin, Liliana, Maelle, Patricia et Tanja. Il est impossible de comptabiliser combien d’heures vous avez donnés mais elles se comptabilisent à bien plus de 100 heures au total!
  • Pour finir, et même si elle est déjà mentionnée dans le point ci-dessus, un merci tout particulier de nous tous à l’UFE Seattle à Patricia qui a immédiatement dis oui lorsque nous l’avons contactée, suite à son retour lors de notre appel à volontaire de type “chef de projet” en novembre dernier, pour prendre les rênes de ce projet. De l’accueil des Lepetits à l’aéroport, au premier repas, à l’aide avec les formalités, spécialement au tout début, à la communication vers les bénévoles, à l’organisation du Mealtrain pour la livraison des repas, elle a été formidable tout le long!

Nous laisserons les derniers mots aux amis proches de la famille Lepetit qui nous ont envoyés ces témoignage de remerciement qui vont droit au coeur de tous ceux qui se sont impliqués, peu ou prou, durant ces 100 jours.

Témoignages…

Je m’appelle Claude. Je suis juste un copain à Matéo […] dans notre village de St Pierre de Chartreuse, mon village, celui de Matéo. Le notre.
Depuis maintenant des mois,  je prends tous les matins des nouvelle de lui […]. Je sais que sans vos échanges mails, nous aurions été incapables de suivre cette  « aventure » et maintenant qu’il semble que Matéo rentre enfin « at home », je crois que c’est le  moment de vous dire ce que nous avons, ce que j’ai, au fond du coeur.
Votre travail (est-ce bien le mot approprié ?) a été remarquable. Sans vous, que serait devenus nos amis ? Perdus, loin de chez eux, avec leur enfant malade. Je ne sais comment vous remercier tous. Juste vous dire que si un jour notre chemin nous amène à Seattle, je viendrais vous chanter une ou deux chansons, des chansons que Matéo apprécie et aime. Des chansons d’ici, de chez nous, de notre village,  qui font que l’on oublie pendant deux ou trois minutes les temps difficiles. Des chansons pour prendre  du bon temps. Celui du bonheur et de l’indolence, celui du sourire et des rêves, celui des amours et des amitiés. Celui de la vie. Je sais. Deux ou trois minutes, c’est court. Mais, c’est mieux que rien. C’est juste là, à prendre. Gratis dans ce monde de dingue. Et puis si vous venez chez nous, on vous accueillera à bras ouverts . La maison est grande. Encore merci pour tout ce que vous avez fait, tous autant que vous êtes, de plus petit au plus grand des gestes, vous avez été exemplaires. Nous vous avons découvert et nous vous avons apprécié. Sincèrement apprécié. Terriblement apprécié. Sans vous, que seraient-ils devenus ?
Je vous remercie du fond du coeur. Je vous serre dans mes bras et vous embrasse fort.
Claude
Chanteur des Boum Boum Boys  et  copain de Matéo

Vous ne pourrez pas leur dire au revoir comme vous le souhaitiez et ne nous ne pourrons pas les accueillir comme nous le souhaitions (à l’aéroport avec un car rempli d’amis des 4  !).
On tenait à vous dire encore un énorme merci pour tout ce que vous avez fait. Je me répète mais dans ce calvaire on n’ose imaginer ce qu’il serait advenu sans votre si précieuse aide.

Publicités

A propos UFE Seattle

www.UFEseattle.org
Cet article a été publié dans Communauté. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour It takes a village… Ou comment un élan de générosité incroyable de la communauté francophone a soutenu la famille Lepetit pendant leur passage.

  1. Ping : 100 jours à Seattle pour renaître: retour en France de Matéo pour y finir son traitement | UFE Seattle – Les Francais, Francophones et Francophiles du Puget Sound

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s