Que faire de son bien immobilier lorsque l’on s’expatrie?

Un article du Monde à ce sujet…

www.lemonde.fr/argent/article/2014/06/09/que-faire-de-son-bien-immobilier-lorsqu-on-s-expatrie_4434720_1657007.html

Pour louer votre logement durant votre période à l’étranger, la règle veut que « les revenus tirés d’un bien immobilier sont imposés dans le pays où est situé ce bien », explique Christophe Chaillet, directeur de l’ingénierie patrimoniale chez HSBC France.

Les loyers encaissés moins les charges déductibles (travaux, assurance…) sont imposés selon un barème progressif qui va de 20 % à 45 %. « Les trois premières tranches de barème (non imposable, imposé à 5,5 % ou à 14 %) n’existent pas pour les expatriés, sauf s’ils ont très peu de revenus et prouvent qu’ils n’en perçoivent pas d’autres à l’étranger », précise Patrice Bonduelle, notaire associé chez Michelez.

PRÉLÈVEMENTS SOCIAUX DE 15,5 %

Attention, même si vous résidez à l’étranger, les revenus fonciers encaissés sur la location de biens français (tout comme les plus-values immobilières) sont en plus soumis aux prélèvements sociaux de 15,5 %

(accès abonné ou achat nécessaire sur le monde.fr pour avoir tout l’article)

A propos UFE Seattle

www.UFEseattle.org
Cet article a été publié dans Information Administrative. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s